CNR
0%

Votre recherche

  -  
Transport fluvial

Thomas San Marco, Délégué général de CNR, est élu Président de Medlink Ports

  1. Accueil
  2.   - Actualités
  3.   - Thomas San Marco, Délégué général de CNR, est élu Président de Medlink Ports

Ce jeudi 12 janvier 2023, Thomas San Marco, Délégué général de CNR, a été élu Président de Medlink Ports lors du Conseil d’Administration de cette association, qui regroupe les principaux acteurs du système portuaire, ferroviaire, et du transport de marchandises sur l’axe Méditerranée-Rhône-Saône.

Elu pour un mandat de deux ans à la tête de la première entité fluvio-portuaire française, Thomas San Marco, qui est également Président du Conseil de Surveillance de Lyon Terminal, entend s’appuyer sur l’ancrage historique et les expertises de CNR pour dynamiser le fret et accélérer la décarbonation de ce corridor de transport stratégique.

Thomas San Marco

Il a déclaré :

« Je suis très fier et honoré de prendre aujourd’hui la présidence de Medlink Ports, qui se mobilise depuis 2015 pour renforcer la coordination entre les acteurs fluvio-portuaires et ferroviaires de la vallée du Rhône, et dynamiser le fret sur cet axe stratégique, véritable porte d’entrée du bassin méditerranéen vers le continent européen.

Pour maintenir la dynamique enclenchée en faveur du verdissement et du développement de ce réseau bas carbone, il est primordial de travailler, encore plus collectivement et dès à présent, à l’identification des freins au développement du transport fluvial de conteneurs sur le Rhône, et de déployer rapidement des solutions ad’ hoc.

C’est ce à quoi je m’attèlerai dans le cadre de mon mandat à la tête de Medlink Ports.

Un réseau « bas carbone » à développer

Le transport de marchandises par voie d’eau sur l’axe Méditerranée-Rhône-Saône génère quatre fois moins de CO2 que le transport routier et participe à la dynamique économique des territoires. Avec en moyenne 4, 5 millions de tonnes de marchandises et matériaux transportés chaque année, le bassin Rhône -Saône a déjà la capacité de multiplier par quatre ce tonnage, sans investissement supplémentaire. Pour développer ce potentiel, il doit renforcer son attractivité auprès des différentes filières. Cela implique une plus grande coordination entre les ports de la façade maritime et les ports intérieurs, de moderniser les infrastructures portuaires dans les territoires et de renforcer l’alliance entre le fleuve et le rail.


Le communiqué de presse