Votre recherche

  -  
Travaux / Maintenance

L’arrêt annuel de navigation sur le Bas-Rhône se déroule du 7 au 15 mars 2021

  1. Accueil
  2.   - Actualités
  3.   - L’arrêt annuel de navigation sur le Bas-Rhône se déroule du 7 au 15 mars 2021

Comme chaque année durant l’arrêt annuel de la navigation, CNR effectue l’entretien de ses écluses à grand gabarit de Lyon à la Méditerranée. Cet arrêt permet de mener les opérations de maintenance et d’expertise technique sur les 14 écluses du Bas-Rhône afin de sécuriser la voie d’eau et garantir un service de qualité aux navigants.

Les écluses du Bas-Rhône seront ainsi fermées du dimanche 7 mars à 21 heures jusqu’au lundi 15 mars à 5 heures, à l’exception de Port-Saint-Louis-du-Rhône, dont le chômage se tiendra du 21 mars à 21 heures au 1er avril à 5 heures. A cette occasion, le franchissement des écluses est interrompu, la navigation restant possible sur la majorité des biefs.

Pour limiter l’impact sur la navigation, CNR concentre chaque année ses interventions au mois de mars, sur 10 jours maximum et mobilise plus de 300 personnes (CNR et entreprises extérieures) sur les 14 écluses à grand gabarit du Bas-Rhône. En dehors de cette période de maintenance, CNR dispose de 168 heures maximum par an d’arrêt pour réaliser des travaux ou pour gérer les incidents.

Cette démarche préventive, qui combine fiabilisation du patrimoine fluvial et modernisation technologique, répond aux cahiers des charges de CNR, concessionnaire du fleuve. 

Des interventions diverses d’inspection et de maintenance sur les ouvrages

Les travaux concernent le génie civil des ouvrages, les équipements électromécaniques et les automatismes. Ils relèvent à la fois de travaux récurrents sur l’ensemble de l’écluse (vidange du sas, entretien et nettoyage) et de maintenance programmée des organes de vantellerie, notamment des portes (structure, galets, rails, prises d’eau, vannes, grilles, peinture…) ainsi que des opérations d’entretien et de réparation touchant au génie civil. Des abaissements de plan d’eau sont réalisés sur certains biefs (Beauchastel, Baix-Logis-Neuf) afin d’entretenir les parements.

CNR engage également lors de cet arrêt de navigation annuel des expertises techniques approfondies pour vérifier l’état des matériels et programmer des travaux ultérieurs.

Pour l’auscultation des parties immergées des ouvrages ne pouvant être mises à sec, CNR recourt à des plongeurs et à des robots, qui apportent en temps réel un diagnostic détaillé en 3D des structures de génie civil immergées grâce aux caméras vidéo, acoustique et scanner embarqués.

Le CGN au service des navigants

Plus globalement, et en tant que gestionnaire de 18 plateformes industrielles multimodales, d’un réseau dense de quais publics de Lyon à la Méditerranée et promoteur de la navigation tant de marchandises que de passagers, CNR vise la meilleure disponibilité de la voie d’eau et la qualité des services offerts aux navigants.

Dans cette optique, son Centre de Gestion de la Navigation (CGN), depuis Châteauneuf-du-Rhone, surveille 7jours/7 les 330 kms de voies navigables entre Lyon et la Méditerranée, télé-conduit les écluses et contribue à optimiser le niveau de service : amélioration du temps d’éclusage et de la sécurité ; information complète en temps réel sur le trafic et les conditions météo ; alerte et orientation des secours lors d’incident de navigation…

CNR est certifiée ISO 9001-Version 2008, renouvelée en 2014, pour sa gestion de la voie navigable.

Le communiqué de presse
Ce site web utilise des cookies qui nous permettent d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services.