CNR
0%

Votre recherche

  -  
Transport fluvial

Arrêt de navigation annuel sur le Rhône du 6 au 17 mars

  1. Accueil
  2.   - Actualités
  3.   - Arrêt de navigation annuel sur le Rhône du 6 au 17 mars

10 jours de maintenance et d’expertise technique sur 14 écluses pour sécuriser la voie d’eau et garantir un service de qualité aux navigants. CNR effectue l’entretien annuel de ses écluses de Lyon à la Méditerranée : les écluses du Bas-Rhône seront fermées du 6 mars, 21 heures au 17 mars, 5 heures, à l’exception de l’écluse de Port Saint Louis arrêtée du 27 mars au 7 avril*. La navigation est totalement interrompue. 

* Les écluses de plaisance du Haut-Rhône, à Chautagne et Belley, seront fermées entre le 14 et le 25 mars.

Afin de minimiser l’impact sur la navigation, CNR concentre chaque année ses interventions sur une dizaine de jours maximum et mobilise plus de 300 personnes (CNR et entreprises extérieures) sur les 14 écluses à grand gabarit du Bas-Rhône. En dehors de cette période de maintenance, CNR ne dispose que de 168 heures maximum/an d’arrêt pour travaux ou incident.

Des interventions diverses pour maintenir la sûreté des ouvrages

porte écluseLes travaux concernent le génie civil des ouvrages, les équipements électromécaniques et les automatismes. Ils relèvent à la fois de travaux récurrents sur l’ensemble de l’écluse (vidange du sas, entretien et nettoyage) et de maintenance programmée des organes de vantellerie notamment des portes (structure, galets, rails, prises d’eau, vannes, grilles, peinture…) ainsi que des opérations ponctuelles touchant au génie civil.

À l’écluse de Gervans (Drôme), la porte principale aval rénovée est remise en place, avec des équipes travaillant en 2×8. Le sas de l’écluse de Bourg-les-Valence, après l’épisode d’indisponibilité de mi-février, va être entièrement nettoyé, une inspection complète de la vanne de remplissage N°2 et des opérations de maintenance sur la porte aval et amont sont également prévues. À Châteauneuf-du-Rhone (Drôme), les travaux portent sur le remplacement des galets de la porte amont et des chaines de manœuvre de la porte aval. Des travaux de génie civil seront également effectués sur le blindage de bollards. Dans le Vaucluse, les 8 chaines de manœuvre de la porte aval sont changées à Bollène avec un travail en 2×8. La porte de secours amont est remise en place après sa rénovation à Beaucaire (Gard). A Port Saint-Louis du Rhône (Bouches du Rhône), le pont basculant au-dessus de l’écluse est rénové et un pont de secours est installé pour permettre le passage des véhicules et piétons pendant la durée du chantier.

Carrêt de navigationNR engage également lors de cet arrêt de navigation annuel des expertises techniques approfondies pour vérifier l’état des matériels et programmer des travaux ultérieurs. Un Examen Techniques Complet, obligatoire tous les 10 ans, a ainsi été effectué en 2015 à Beauchastel (Ardèche) et à Barcarin (Bouches-du-Rhône) sur la digue en même temps qu’une expertise de la porte amont.

Pour l’auscultation des parties immergées des ouvrages ne pouvant être mises à sec, CNR recourt à des plongeurs et des robots, qui apportent en temps réel un diagnostic détaillé en 3D des structures de génie civil immergées grâce aux caméras vidéo, acoustique et scanner embarqués.

Cette démarche préventive qui combine fiabilisation du patrimoine fluvial et modernisation technologique répond au Cahier des Charges de CNR, concessionnaire du fleuve. CNR est, par ailleurs, certifiée ISO 9001- Version 2000, renouvelée en 2012, pour sa gestion de la voie navigable.

Maintenir un service de qualité aux navigants et une voie d’eau disponible

écluseGestionnaire de 18 plateformes industrielles multimodales, d’un réseau dense de quais publics de Lyon à la Méditerranée et promoteur de la navigation tant de marchandises que de passagers, CNR vise la meilleure disponibilité de la voie d’eau et la qualité de services offerts aux navigants.

En 2015, près de 94 000 éclusages dont plus de 10 000 la nuit ont été enregistrés et le seuil des 200 000 passagers de paquebots de croisière franchi, confirmant la progression du tourisme fluvial en Vallée du Rhône.

Dans le cadre de ses Missions d’Intérêt Général, CNR soutient cette dynamique en réalisant des postes d’accostage spécifiques pour les bateaux de croisière et les haltes fluviales et en améliorant l’entrée dans les écluses. Elle contribue au renouvellement de la profession de bateliers et à sa formation avec la mise en service en 2015 au Port de Lyon d’un simulateur de navigation, qui sera inauguré le 1er avril prochain. Au bénéfice de tous les navigants, elle modernise les systèmes d’information et de communication (système d’identification automatique, application mobile d’InfoRhône).

Son Centre de Gestion de la Navigation qui surveille 7jours/7 les 330 kms de voie navigable entre Lyon et la Méditerranée et télé-conduit les écluses contribue à optimiser le niveau de service : amélioration du temps d’éclusage et de la sécurité ; information complète en temps réel sur le trafic et les conditions météo ; alerte et orientation des secours lors d’incident de navigation…

Chiffres-clés navigation 2015

5,1 millions de tonnes transportées et 1,1 milliard de tonnes x km transportées

97 319 EVP – Equivalent Vingt Pieds / conteneurs (+1,9 % vs 2014)

93 675 éclusages (- 1,4 % vs 2014)

10 337 éclusages nocturnes

41 145 éclusages de bateaux de marchandise (-2,5% vs 2014)

14 480 éclusages de bateaux de croisière (+1,5% vs 2014)

14 464 éclusages de bateaux de plaisance (-2,5% vs 2014)

Télécharger le communiqué de presse

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.