Produire et gérer de l’énergie 100 % verte

L’énergie hydroélectrique

L’hydroélectricité consiste à utiliser la force motrice du fleuve pour produire de l’électricité par turbinage. Elle ne produit ni émission atmosphérique, ni déchet. C’est, de loin, la première source d’énergie renouvelable.

La turbine hydraulique a été inventée à la fin du 19ème siècle comme moyen d'entraînement des générateurs électriques. Avec elle, c’est la naissance des premières centrales hydroélectriques. Par la suite, des barrages de toutes tailles destinés à utiliser la force motrice de l'eau pour produire de l'électricité sont construits en France et dans le monde.

L’eau, première source d’électricité d’origine renouvelable

turbineAvantage : l’hydroélectricité ne produit ni émission atmosphérique, ni déchet. Rapidement mobilisable, l’hydroélectricité est une ressource clé du mix énergétique pour garantir la sécurité du réseau électrique. Aujourd'hui, la production hydroélectrique représente 75 % de l'électricité d'origine renouvelable française et 13 % de sa production totale d’électricité. L'eau est donc, et de loin, la première des énergies renouvelables pour la production d'électricité en France. A l’échelle du monde, l’énergie hydraulique représente 16 % de la production totale d’électricité.

Fonctionnement d’un aménagement hydroélectrique au fil de l’eau

aménagement-hydroélectriqueUn barrage détourne une partie du débit du fleuve vers un canal de dérivation où sont implantées une centrale hydroélectrique et une écluse. L’eau est turbinée au fur et à mesure de son arrivée, puis restituée au fleuve à l’aval de la centrale. C’est la technique dite « au fil de l’eau » utilisée par CNR. Les turbines hydroélectriques captent l’énergie fournie par la chute d’eau et le débit et la transmettent à un alternateur, qui la convertit en énergie électrique. Cette électricité est livrée aux consommateurs par le réseau haute tension.

Le barrage laisse s’écouler en permanence un débit minimal, appelé débit réservé, dans le Vieux-Rhône afin de préserver le milieu aquatique. C’est ce débit réservé, déterminé par les pouvoirs publics, qui est partiellement valorisé par les petites centrales hydroélectriques (PCH).

Qu’est-ce que le débit réservé ?

 

Le débit réservé - exprimé en m3/sec - est l'écoulement minimal maintenu en contrebas de tout ouvrage construit dans le lit d’un cours d’eau afin de garantir en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces vivant dans ces eaux. Il est déterminé par les pouvoirs publics. Sur les aménagements de CNR, un débit réservé est restitué au Vieux-Rhône de manière à préserver le milieu aquatique.

Sur le même thème