Le Rhône à vivre

Via Rhôna

CNR joue un rôle déterminant dans la réalisation de ViaRhôna, itinéraire doux le long du Rhône. Son tracé emprunte en grande partie le domaine concédé de CNR, qui apporte en plus un soutien financier représentant plus de 20 % du coût total du projet.

ViaRhôna, itinéraire doux le long du Rhône du Léman à la Méditerranée, est un trait d’union entre les territoires, une occasion unique de fédérer les Rhodaniens autour du fleuve. C’est aussi un puissant atout pour le développement du tourisme.

Une ambition collective

via-rhona-secteur-haut-rhoneLe projet ViaRhôna, fruit d’une ambition collective des territoires traversés par le fleuve, s’inscrit dans le Plan Rhône. A terme, cette voie cyclable reliera le lac Léman à la Méditerranée sur une longueur de 815 km. ViaRhôna offre une formidable opportunité de découvrir les richesses touristiques des territoires traversés par le fleuve, de façon ludique et familiale. Au-delà de la pratique cycliste, cet itinéraire « modes doux » contribue à créer un tourisme renouvelé associant culture, patrimoine, vin et gastronomie. Prolongée par la Route du Rhône, en Suisse, ViaRhôna fera ainsi partie des grands itinéraires européens dédiés aux modes de déplacement doux avec plus de 1 000 km de tracé.

Un formidable outil de développement

passerelle-himalayenne-rochemaureLe projet concerne directement CNR : 65 % du parcours se fait sur son domaine concédé. CNR s’y est donc associée naturellement dans le cadre de ses Missions d’intérêt général, signant notamment des conventions de partenariat avec les régions Auvergne-Rhône-Alpes, en 2005, et Provence-Alpes-Côte d’Azur, en 2007.

Au-delà de la mise à disposition de son domaine concédé, CNR participe aux études techniques, aide les communes à trouver des subventions auprès de l’Union européenne et finance pour plus de 20% la réalisation du trajet. ViaRhôna est un véritable outil de développement pour les territoires – d’ores et déjà, plus de 10 000 offres touristiques lui sont associées.

A son achèvement, à l’horizon 2020, ViaRhôna contribuera pleinement à la vitalité du tourisme, secteur économique générateur d’emplois pérennes car impossibles à délocaliser.

Boucles connectées

La réalisation de ViaRhôna entraîne la création d’autres itinéraires qui lui sont connectés. Ainsi, la « Voie bleue » a été ouverte en Ardèche en 2014. Egalement dédiée aux modes de déplacement doux, cette boucle locale participe d’un projet de la communauté de communes Rhône-Crussol : concilier, en périphérie de Valence, l’accueil des riverains sur les berges du Rhône, au caractère sauvage, et la préservation d’un corridor écologique.

Via Rhôna

Viarhona-mapEn attendant la réalisation complète de ViaRhôna, la voie est déjà achevée à 80 % en Auvergne-Rhône-Alpes (soit 450 km sur 557 km), à 46 % en Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (53 km sur 118 km) et à 39 % en Région Languedoc-Roussillon (57 km réalisés sur 144 km).

Chiffres au 1er janvier 2016

Le vélo électrique : une façon originale de profiter de ViaRhôna

CNR a lancé, en 2013, une opération originale : découvrir ViaRhôna et ses territoires à vélo électrique sur un tronçon entre Saint-Romain en Gal (Rhône) et Saint-Rambert d’Albon (Drôme). CNR s’appuie sur les professionnels locaux pour la location des vélos électriques, sur les collectivités territoriales pour sa promotion et sur la société Velogik pour l’organisation logistique. Depuis, l’opération a été reconduite et élargie à 8 tronçons. Aujourd’hui, un parc de 130 vélos à assistance électrique (VAE) est disponible chez 35 loueurs partenaires et l’opération a été déployée sur 160 km de ViaRhôna, sur le Haut-Rhône et le Bas-Rhône et autant d’itinéraires secondaires.

Sur le même thème

  • Découvrez plus d’images sur la chaîne TV de ViaRhôna

    En savoir plus

ViaRhôna en bref

 

  • 815 km du Léman à la Méditerranée

  • 3 régions traversées (Auvergne Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur, Languedoc-Roussillon)

  • 12 départements traversés (Haute-Savoie, Savoie, Ain, Isère, Rhône, Loire, Drôme, Ardèche, Vaucluse, Bouches-du-Rhône, Gard, Hérault)

  • 65 % du trajet sur le domaine concédé de CNR

  • 11,1 M€ : la contribution financière de CNR, ce qui représente plus de 20% du total

  • 10 000 offres touristiques déjà proposées en lien avec ViaRhôna

Du Leman à la Méditerranée