Modèle CNR

Opérations d’abaissement de 2016 : ce que fait CNR

Des premières opérations d’abaissement partiel de la retenue de Verbois, en Suisse, ont lieu du 19 au 31 mai 2016. CNR les accompagne sur ses 6 aménagements hydroélectriques, de Génissiat à Sault-Brénaz, pour limiter l’impact sur le fleuve Rhône.

Des opérations d’abaissement du 19 au 31 mai 2016

carteLes Services Industriels de Genève (SIG) ont exprimé le besoin de réaliser dès 2016 un abaissement partiel de la retenue de Verbois.
Ces opérations sont prévues du 19 au 31 mai 2016, sauf conditions hydrométéorologiques défavorables qui peuvent conduire à les décaler de 7 jours au plus. Les SIG ont prévu d’évacuer 1,9 million de tonnes de matériaux. En comparaison, en 2012, ce sont 2,6 millions de tonnes de sédiments qui avaient été libérés.

Qui décide de leur mise en œuvre ?

A la demande des autorités françaises, CNR a présenté une consigne générale d’exploitation de ses ouvrages pour accompagner ces abaissements et plus globalement cette nouvelle gestion sédimentaire décennale. Elle l’a complétée d’une étude d’impact environnemental, qui contient un certain nombre de mesures pour préserver les milieux naturels et d’un dossier sur les espèces protégées.

Après enquête publique réalisée à l’automne 2015 auprès des communes concernées et instruction par les services de l’Etat, CNR a été autorisée à mettre en place ses mesures d’accompagnement par un arrêté inter-préfectoral en date du 16 mars 2016.

Il est assorti d’un deuxième arrêté inter préfectoral, définissant la mise en place des mesures et actions spécifiques d’atténuation, de compensation, d’accompagnement et suivi d’espèces protégées (oiseaux, castors…), dans les zones les plus sensibles.

Ce que fait CNR pendant les opérations

France, Haute Savoie (74), Seyssel, barrage usine de SeysselCNR intervient sur ses 6 aménagements hydroélectriques du Haut-Rhône, de Génissiat à Sault-Brénaz, pour faire transiter les sédiments, limiter l’engravement de ses retenues et maintenir la qualité de l’eau et de la biodiversité.

Elle agit en étroite concertation avec l’exploitant suisse et sous le contrôle des autorités administratives.

  • Piloter les aménagements pour maîtriser les flux sédimentaires :

Des manœuvres sont menées pour baisser les retenues tout en limitant l’engravement : Génissiat sera abaissée de 10 à 17 m, de manière quasi simultanée avec celles de Verbois et Chancy-Pougny, pour que les sédiments arrivant de l’amont transitent par la retenue sans se déposer. Les 5 autres retenues de CNR seront aussi abaissées entre 0,4 et 1,5 m.

  • Contrôler et évaluer les impacts de ces opérations sur l’environnement :

Des suivis sont effectués avant, pendant et après les opérations pour surveiller la qualité de l’eau respecter et préserver les Vieux-Rhône, bras naturels du fleuve riches en biodiversité. Une soixantaine de sites de mesures répartis tout le long du fleuve permettront de surveiller les concentrations en matières en suspension. Un suivi de captages d’eau potable sera également réalisé.

operations abaissement

En téléchargement

  • L’arrêté interpréfectoral autorisant les mesures d’accompagnement de CNR

    Télécharger
  • CNR accompagne l'abaissement partiel de la retenue Suisse de Verbois du 19 au 31 mai 2016 - Dossier de presse-

          Télécharger

En savoir plus

EN IMAGES

Retour sur les chasses suisses du Rhône de 2012 et les mesures d’accompagnement de CNR