Innover pour l’énergie

CNR investit dans la filière hydrogène

La production d’hydrogène (H2) à partir d’électricité renouvelable, ou hydrogène renouvelable, est une nouvelle voie dans laquelle s’engage CNR. C'est une solution au problème du stockage de l’électricité et une opportunité de favoriser la mobilité verte.

hydrogeneLa production d’hydrogène constitue un nouveau moyen de stockage de l’électricité à grande échelle. C’est donc une solution pour réduire l’impact du caractère intermittent des énergies renouvelables. En effet, la production de ce gaz permettra d’absorber les surplus de production que le réseau électrique ne peut accueillir. Enfin, l’hydrogène renouvelable, comme carburant vert, répond à la nécessité de développer les moyens de transports zéro émission, aussi bien terrestres que fluviaux.

En investissant dans cette filière d’avenir, CNR se positionne comme énergéticien de référence, capable de produire un hydrogène 100 % vert à partir de son électricité renouvelable. CNR envisage ainsi de produire de l’hydrogène à proximité de ses centrales hydroélectriques, parcs éoliens et centrales photovoltaïques. CNR réfléchit également à l’installation d’infrastructures de recharge sur les territoires riverains de sa concession du Rhône, afin d’alimenter les voitures à hydrogène et autres véhicules H2 qui arrivent sur le marché.

Mobilité H2

CNR s’est déjà associé à plusieurs partenaires industriels dans le projet Hyway, qui consiste à équiper en hydrogène 50 Renault Kangoo ZE. Des kits hydrogène qui donneront 300 km d’autonomie à ces véhicules. Pour les recharger, deux stations de distribution d’hydrogène sont déjà installées à Lyon et Grenoble. Ce projet, piloté par le pôle de compétitivité Tenerrdis, est soutenu par l’Etat (DREAL), l'Ademe et la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

mobilité_h2D’autres usages de l’hydrogène vert pourraient rapidement être développés sur le Port de Lyon, géré par CNR, tels que la logistique urbaine par camions ou la navigation fluviale. Ainsi, CNR est déjà engagée avec plusieurs partenaires dans un projet innovant de déchèterie fluviale mobile utilisant un pousseur alimenté en électricité et hydrogène renouvelable.

Sur le même thème

  • Move in Pure, pour une mobilité électrique entièrement propre

    En savoir plus

En téléchargement

EN IMAGES

Journée portes ouvertes au Port de Lyon pour découvrir la station de recharge en hydrogène

Power to Gas

La solution Power to Gas (« de l’électricité au gaz ») consiste à produire de l’hydrogène à partir des surplus d’électricité d’origine intermittente. La production de cet hydrogène renouvelable se fait par électrolyse de l’eau. C’est une solution particulièrement intéressante pour valoriser les aléas de productions éolienne et photovoltaïque, mais elle peut s’appliquer à d’autres sources d‘énergie décarbonées. L’hydrogène ainsi produit, peut soit être injecté directement dans le réseau de gaz, dans des proportions limitées, soit être combiné avec du dioxyde de carbone (CO2) afin de produire du méthane. Ce gaz renouvelable peut ensuite être injecté dans des proportions illimitées dans le réseau de gaz naturel, stocké et utilisé pour d’autres applications industrielles, voire reconverti en électricité via des piles à combustibles ou des turbines à gaz. CNR est associée au premier projet pilote français de Power to Gas, appelé « Jupiter 1000 », mené par GRTgaz et réunit 7 partenaires industriels. Il s’agit d’une installation de production d’hydrogène d’1 MW, située à Fos-sur-Mer et reliée au réseau de transport de gaz de GRTgaz. Elle fournit l’électricité renouvelable non consommée issue de son parc éolien de Fos-sur-Mer.

 

schema